Défiscalisation

Une solution simple et légale pour augmenter vos revenus sans payer d’impôt supplémentaire

La défiscalisation est certainement le sport préféré des Français. Plutôt que de défiscaliser, pourquoi ne pas utiliser les possibilités de placements qui permettent de ne pas payer d’impôt ?

La location immobilière est un placement qui est fortement fiscalisé : TMI + CSG-CRDS. Ainsi, si vous percevez 10 000 € de revenus fonciers et que votre TMI est de 30%, vous allez être imposé à 30%+ 15,5% (CSG-CRDS) soit 45,5% de 10 000 €. Au final, il ne vous reste plus que 5 450 € sur 10 000 € de perçus.

Pourtant, il existe une autre façon de gagner de l’argent avec l’immobilier sans payer d’impôts sur les loyers perçus et en toute l égalité : il s’agit de la location de sa résidence principale. Attention, il s’agit de respecter certaines règles.

Louer une partie de sa résidence principale

Que vous soyez propriétaire de votre résidence principale ou locataire, vous avez la possibilité d’en (sous) louer une partie (si vous êtes locataire, le bail doit vous autoriser à le faire).

Si vous respectez certains critères, les revenus de cette location seront exonérés d’impôts sur le revenu.

Conditions d’exonération d’impôts sur le revenu

Pour bénéficier de l’exonération quand vous louez une partie de votre résidence principale, vous devez respecter les règles suivantes :

  • Les pièces louées doivent être meublées (attention à la définition de logement meublé)
  • Le locataire doit en faire sa résidence principale
  • Vous devez préalablement avoir occupé les pièces louées (la mise en location doit réduire votre nombre de pièce à vivre)
  • Le loyer doit être « raisonnable » : le plafond annuel par mètre carré de surface habitable (hors charge) est fixé à 181 € en Ile-de France et 132 € dans les autres régions en 2013

 

Louer une partie de votre résidence principale peut donc être une source de revenu complémentaire facile et non fiscalisée.