Retraite Madelin

Faut-il souscrire un contrat Madelin Retraite ?

Le contrat Madelin Retraite permet aux travailleurs non salariés (TNS) de se constituer une retraite complémentaire sous certaines conditions avantageuses.

En souscrivant un contrat Madelin retraite, le TNS s’engage à effectuer des versements réguliers tout au long de sa vie professionnelle. Au moment de son départ en retraite, le TNS touche alors une rente qui est proportionnelle à son capital acquis.

Un des avantages mis en avant pour les contrats Madelin est sa fiscalité. En effet, les versements que vous effectuez sur un contrat Madelin Retraite sont déductibles de vos revenus imposables. En contrepartie, les rentes que vous toucherez à la retraite seront imposées. La question se pose alors de savoir s’il est vraiment judicieux d’ouvrir un contrat Madelin retraite ?

A qui s’adresse le contrat Madelin Retraite ?

Le bénéfice du contrat Madelin Retraite est essentiellement la déductibilité des versements de vos revenus imposables. Le contrat Madelin Retraite est donc intéressant pour les personnes les plus fortement imposées. Les personnes ayant un taux d’imposition inférieur ou égal à 14% n’ont à mon avis aucune raison de souscrire un contrat Madelin Retraite.

Contrat Madelin pour personnes avec une imposition « élevée »

Pour déterminer si le contrat Madelin Retraite peut être intéressant, et pour qui, je vous propose une simulation qui compare le montant obtenu en investissant dans un contrat d’assurance vie standard et dans un contrat Madelin retraite en fonction du taux marginal d’imposition de l’investisseur. La simulation est effectuée sur une durée de 30 ans (ce qui correspond à ouvrir un contrat à l’âge de 35 ans environ).

 Hypothèses de l’étude :

–       Frais d’entrée identiques (0% pour simplifier) sur l’assurance vie et sur le contrat Madelin

–       Taux marginal d’imposition de l’investisseur : 30%

–       Versement annuel assurance vie : 1680 €

–       Versement annuel contrat Madelin : 2.200 €

–       Rendement annuel moyen 6 % par an sur 35 ans

Faut-il souscrire un Madelin Retraite ?

Grâce à la déductibilité des versements sur le contrat Madelin, pour un effort d’épargne identique, l’investisseur effectue des versements plus importants sur le contrat Madelin que sur l’assurance vie.

Pour un même effort d’épargne, le montant obtenu sur un contrat Retraite Madelin est bien supérieur. Ainsi, au terme des 35 ans, le contrat d’assurance vie a un capital de 187.210 € alors que le contrat Madelin a un capital de 267.443 €.

L’écart de plus de 80.000 € n’est pas uniquement dû à l’écart de versement mais essentiellement aux intérêts composés calculés sur la partie « défiscalisée ». En effet, chaque année, une partie de l’argent versée sur le contrat Madelin aurait dû être versée aux impôts. Dans le cadre du contrat Madelin, cette somme n’est pas versée aux impôts. Elle est placée sur votre contrat et va travailler pour vous pendant de nombreuses années. On note bien que l’écart entre les versements est plus faible que l’écart entre les capitaux obtenus au terme des 30 ans.

Ce point est très important car souvent le contrat Madelin est recommandé pour les personnes proches de la retraite. Au contraire, si vous voulez que « l’argent de l’état » travaille pour vous, il est préférable d’ouvrir votre contrat Madelin au plus tôt, quitte à faire de petits versements.

Bien évidemment, ce premier graphique donne l’avantage au contrat Madelin, mais qu’en est-il réellement en phase de rente ?

C’est ce que nous verrons demain dans l’article suivant.