Défiscalisation

Défiscalisation : Que penser des FCPI – FIP ?

Les FCPI – FIP (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation et Fonds d’investissement de Proximité) sont des placements qui permettent de déduire de vos impôts une partie du montant investi. Voyons plus en détails le fonctionnement.

Les FCPI et FIP ont un fonctionnement relativement homogène. Ils permettent tous les deux d’investir dans des sociétés non cotées sur un marché réglementé Français ou étranger. Une partie de l’investissement (40% maximum) peut être placé dans des produits financiers (actions, obligations, monétaires).

Fonctionnement et fiscalité des FIP – FCPI

L’investisseur souscrit des parts de FCPI – FIP pour une durée de 5 ans minimum et qui peut aller jusque 8 ans selon le fonds. L’année de la souscription, il bénéficie d’une réduction d’impôts (IR) de 18% (à ce jour !) du montant souscrit dans la limite d’un investissement de 12.000 € pour une personne seule et de 24.000 € pour un couple.

N.B : Certains FCPI et FIP permettent également de bénéficier d’une réduction d’ISF. Le taux de réduction dépendra dans ce cas des investissements effectués par le fonds.

Les plus-values réalisées sur un FCPI ou sur un FIP sont exonérées d’impôts sur le revenu (seules les charges sociales sont dues) si le contribuable respecte les critères d’investissements. 

A noter que ces investissements rentrent dans le calcul du plafond des niches fiscales.

A qui s’adressent les FCPI et FIP ?

La souscription de FCPI – FIP s’adresse essentiellement à des personnes qui payent un impôt sur le revenu supérieur ou égal à la réduction d’impôt liée à l’investissement.

Ils s’adressent également à des personnes qui ont un objectif d’investissement sur le long terme. Etant donné le profil (très) risqué de ces placements, un investissement au sein d’un FCPI – FIP ne devrait pas représenter plus de 5% du capital du souscripteur.

 Performance des FCPI – FIP

Le graphique ci-dessous nous montre les performances moyennes des FCPI – FIP. 

 Performance FIP - FCPI

Les performances (mesurées hors avantage fiscal) sont globalement négatives. Cette étude remet fortement en cause l’intérêt d’un tel investissement. En effet, dans tout investissement, la réduction fiscale doit être un bonus. Si le produit ne répond pas aux critères d’un bon investissement il ne doit pas être souscrit, même avec une réduction fiscale.

La souscription à ce type de placement doit donc se faire avec beaucoup de prudence. Il s’agira de se renseigner au minimum sur l’historique des gérants et les performances des anciens FCPI et FIP commercialisés par la société de gestion. Si vous respectez ces critères, vous risquez de trouver très peu d’opportunité d’investissement de ce type. Vous l’aurez compris, je ne suis pas une fervent défenseur de ces produits. En revanche, il existe des solutions qui me semblent beaucoup plus performantes et plus sûres pour diversifier son épargne.