Comment savoir si un investissement est risqué ? L’erreur que vous devez éviter

risque assurance vie

« La bourse c’est risqué, on peut tout perdre. » Vous avez certainement déjà entendu cette remarque. Et vous, lorsque vous découvrez un nouvel investissement, est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous demander si celui-ci n’est pas trop risqué pour vous, si vous devez y investir une partie de votre épargne et s’il correspond réellement à votre profil de risque ?

Vous n’êtes pas tout seul dans cette situation, la plupart des investisseurs quand ils découvrent un nouvel investissement qui semble intéressant se posent les mêmes questions et c’est normal.

Le problème c’est comment définir si un investissement risqué et comment définir si un investissement sûr ? La bourse est couramment définie comme risquée, pourtant sur le long terme avec un minimum de diversification, c’est le placement le plus rentable.

Un investissement sûr c’est quoi exactement ? Un investissement dont le prix ne peut pas descendre ? Les fonds Euro de votre assurance vie sont normalement sûrs. Pourtant si l’assureur fait défaut, si l’état fait défaut, vous pouvez perdre de l’argent. Et même si l’état ne fait pas défaut mais qu’il fait comme à Chypre et qu’il prélève une partie de votre argent « sûr » !

Dans ce cas vous regretterez peut-être de ne pas avoir placé cet argent dans un placement « risqué » comme la bourse.

Aucun investissement n’est parfaitement sûr, surtout en ce moment.

Le vrai problème c’est donc que c’est très difficile, quasiment impossible dans bien des cas de mesurer précisément le risque d’un investissement. Les experts entre eux ne sont même pas d’accord. D’ailleurs si tout le monde était d’accord, tout le monde détiendrait les mêmes investissements.

Vouloir investir uniquement dans des placements sûrs est donc impossible et risque même de vous faire prendre plus de risque en mettant tout vos œufs dans le même panier.

Mais alors si je ne peux pas sélectionner des placements sûrs pour investir, qu’est ce que je dois faire ?

La solution, c’est peut-être qu’au lieu de vouloir définir le risque d’un investissement et de choisir uniquement un placement sûr pour votre argent, vous devez prendre du recul sur votre portefeuille global et faire une analyse global de vos investissements.

Au lieu d’analyser un investissement, puis un autre, puis un autre, vous devez regarder de quoi est composé votre portefeuille au global.

Et vous poser les bonnes questions : dans quelle circonstance puis-je perdre une partie importante de mon investissement ? La totalité ? Plus ? Dans quelle circonstance un investissement peut-il baisser ? Dans ce cas, que se passera-t-il sur mes autres investissements ?

Par exemple, si une partie de votre portefeuille est investi en bourse. En cas de crise boursière, cette partie de votre portefeuille serait amenée à baisser. Dans cette situation, quels seraient les investissements qui seraient susceptibles de se revaloriser ? Une fois que vous avez défini ces investissements, vous devez y placer une partie de votre portefeuille. Et ainsi de suite.

Si vous réfléchissez ainsi, vous allez être obligé de diversifier votre portefeuille au travers plusieurs classes d’actifs afin de prendre en compte toutes les situations qui pourraient arriver. Vous aurez donc un portefeuille diversifié qui vous permettra de faire face à toutes les situations économiques.

Détenir un portefeuille bien diversifié au travers une allocation d’actifs judicieusement déterminée, c’est certainement plus sûr que de détenir 100% de son patrimoine sur des comptes bancaires « garantis ».