Contrat retraite Madelin

Comment fonctionne le contrat retraite Madelin ?

Le contrat retraite Madelin (loi du 11 Février 1994) est un contrat d’assurance vie qui s’adresse aux Travailleurs Non Salariés (TNS). Il permet de se constituer une retraite complémentaire sous certaines conditions.

Environ 60% des TNS détiennent un contrat Madelin. Comment fonctionne le contrat Madelin ? Faut-il réellement souscrire un contrat Madelin ? C’est ce que nous allons voir juste après.

Remarque : Les contrats Madelin peuvent également prévoir un volet prévoyance et perte d’emploi (non abordé dans cet article).

Le fonctionnement du contrat Madelin

Le contrat Madelin s’adresse aux personnes qui sont imposées au titre de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC ou BNC. Pour ouvrir un contrat Madelin, vous devez également être à jour de vos cotisations dues à l’assurance maladie et vieillesse.

Le contrat Madelin se décompose en 2 phases : la phase d’épargne et la phase de rente.

La phase d’épargne du contrat Madelin

Pendant la phase d’épargne, vous vous constituez un capital en effectuant des versements réguliers (versement obligatoire chaque année) sur votre contrat Madelin.

Attention, les sommes versées sur un contrat Madelin ne pourront pas être rachetées. Elles sont bloquées jusqu’à votre départ en retraite (sauf conditions très particulières à éviter).

Comme dans une assurance vie traditionnelle, vous pouvez choisir d’investir l’argent versé sur votre contrat Madelin sur le fonds Euro du contrat ou sur des supports d’investissements investis dans les marchés financiers.

La phase de rente du contrat Madelin

Pendant la phase de rente (au moment de votre retraite), l’assureur vous reverse le capital que vous avez constitué sous forme de revenus réguliers à vie.

Le montant de votre rente est calculé en fonction de votre âge de départ en retraite, des tables de mortalités en vigueur ou retenues par l’assureur et des différentes options que vous aurez retenues.

La fiscalité du contrat Madelin

Pendant la phase d’épargne, les versements effectués sur votre contrat Madelin sont déductibles de vos revenus imposables. Plus votre tranche d’imposition va être élevée, plus les versements sur un contrat Madelin seront avantageux.

En contrepartie, pendant la phase de rente, les revenus issus de votre contrat Madelin seront imposés au taux de votre tranche marginal d’imposition.

Le contrat Madelin serait donc idéal pour les personnes fortement fiscalisées pendant la phase d’épargne et plus faiblement fiscalisées à la retraite. Si ce n’est pas votre cas, est-il réellement avantageux d’investir dans un contrat Madelin ? C’est ce que nous verrons lors d’un prochain article.

Les options et caractéristiques d’un contrat Madelin

Il existe de nombreux contrats Madelin sur le marché avec des options diverses. Voici un récapitulatifs des options les plus courantes.

Annuités garanties : Lors de votre départ en retraite, l’assureur s’engage à verser votre rente (à vous ou à vos bénéficiaires) pendant un nombre d’année minimum, même si vous veniez à décéder pendant cette période.

Rente réversible : A votre décès, votre rente sera reversée à un bénéficiaire désigné.

Unités de Comptes (UC): Un contrat Madelin est en général ouvert pour une longue période, il est donc intéressant d’avoir un contrat avec de nombreuses UC multi gestionnaire pour pouvoir gérer votre épargne et affronter les situations économiques à venir.

Table de mortalité : la table de mortalité utilisée dans votre contrat a un impact direct sur votre rente. Certains assureurs proposent des tables de mortalités fixées à l’adhésion. C’est généralement un avantage.