Avez-vous pris en compte ce risque pour votre portefeuille ?

Comme beaucoup d’investisseurs, avant d’effectuer un placement, vous vous posez certainement la question du risque de ce placement. Si vous possédez un profil « prudent » vous devriez sélectionner uniquement des placements « dits » prudents.

Au final vous vous retrouvez avec un portefeuille qui comporte une ou deux classes d’actifs, celles que vous considérez comme les plus « prudentes ».

Le problème quand on applique cette méthode c’est que notre portefeuille comporte des risques que l’on n’avait pas pris en compte. Et au final on se retrouve avec un portefeuille plus risqué qu’on ne pensait.

Pourtant la plupart des investisseurs agissent ainsi car c’est les conseils qui leurs sont donnés par la presse financière, par les banquiers et par les principaux acteurs du marché.

Mais ce qu’on oublie souvent de vous dire, c’est qu’en finance et en terme d’investissement, tout fonctionne par cycle. Toutes les classes d’actifs ont des périodes de hausse et des périodes de baisse.

Toute personne qui investi dans une classe d’actif en particulier en période de hausse (quelque soit cette classe d’actif : que ce soit l’immobilier, la bourse, les obligations ou les matières premières) et qui pense que cette hausse continuera toujours, risque d’avoir un réveil brutal !

Tout ce qui monte va redescendre et inversement. Et quelque soit la classe d’actif que vous préfériez, un jour elle montera et un jour elle se retournera.

Si toutes les classes d’actifs sont risquées, elles ne présentent pas toutes la même volatilité.

Les marchés financiers sont en général beaucoup plus volatils que l’immobilier de part leur nature. Vous ne vendez pas de l’immobilier comme vous vendez une action !

Pourtant l’immobilier subit des cycles également, parlez-en à un Américain ou un Espagnol. Et si on remonte plus loin, regardez le marché immobilier en France dans les années 90.

L’autre solution, la vraie solution, c’est peut-être qu’au lieu de sélectionner uniquement une ou deux classes d’actifs dites « sécuritaires » et qui pourtant un jour baisseront, de se construire un vrai portefeuille diversifié.

Un portefeuille diversifié, c’est un portefeuille qui comporte plusieurs classes d’actifs. Ces classes d’actifs doivent être décolérées au maximum entre elles, c’est à dire qu’elles ne doivent pas évoluer selon les mêmes cycles.

Cette diversification peut également se retrouver au sein de chaque classe d’actif afin de réduire la volatilité de chaque classe et la volatilité finale du portefeuille.

Par exemple dans votre classe d’actif « actions », vous ne devez pas détenir qu’une seule société ou qu’un seul fonds commun de placement (FCP).

Vous pouvez facilement diversifier votre portefeuille en investissant dans des actions (ou FCP) de secteurs d’activités différents, de secteurs géographiques différents ou de tailles différentes.

Pour chaque classe d’actifs il est possible de diversifier de la même manière de façon à détenir un portefeuille homogène.

Une bonne diversification vous apportera plus de sécurité dans le temps qu’un portefeuille concentré sur une ou deux classes d’actifs dites « prudentes » ou « sécuritaires ».

Cliquez ici pour obtenir des conseils personnalisés pour diversifier vos investissements et vous construire un portefeuille solide.